Une préparation de Bounty, très simple, sans cuisson, sans sucre ajouté, facilement réalisable avec des enfants et dont le goût se rapproche réellement de celui qu’on connait, mais sans sucre, sel, lait, soja, additifs ni conservateurs.

J’ai eu un peu l’impression d’inventer l’eau tiède en ayant l’éclair de génie d’ajouter du jus de myrtille à mes barres de coco, pour m’apercevoir que ça existait évidemment déjà sur Instagram par dizaines. Ça ne m’a pas trop vexée et je vous livre ma version tout de même.

DSCN4644Pour une dizaine de petites barres :

  • 1/2 tablette de chocolat noir pâtissier
  • 4 cuillers à soupe de coco râpée
  • 1/2 brique de crème de coco ou la partie solide d’une brique/canette de lait de coco
  • 2 cuillers à soupe de jus de myrtille bio (ou de framboise ou du fruit que vous voulez)
  • une dizaine de cure-dents

Dans un saladier, mélanger la coco râpée et la crème de coco, puis ajouter le jus.

Ensuite, façonner des petites barres d’environ 5 cm de long par 2 cm de large et 1,5 cm de haut.

En façonnant, bien presser pour que l’excédent de jus s’en aille et que les barres tiennent. Si c’est trop liquide, ajouter de la coco râpée, si c’est trop sec et que ça s’effrite, ajouter une très petite quantité de crème de coco, ou de jus, ou des deux.

Planter un cure-dent dans l’une des extrémités de chaque barre puis placer dans un plat couvert au congélateur 30 mn.

5 minutes avant de les sortir du froid, faire fondre le chocolat au bain-marie. Dès que le chocolat est fondu, sortir les barres et les tremper une par une dans le chocolat en les tenant par le cure-dent et en veillant à couvrir la totalité de la barre de manière homogène et en laissant retomber dans le bain-marie l’excédent de chocolat.

En replaçant directement la barre nappée de chocolat dans le plat qui sort du congélateur, le chocolat fige instantanément.

Enlever les cure-dents une fois que toutes les barres sont nappées et le chocolat durci. Enlever les petits morceaux de chocolat qui dépassent pour obtenir des barres lisses et placer au réfrigérateur jusqu’au moment de déguster.

Vous voyez que les miens n’étaient pas très lisses mais on a à peine eu le temps de s’en rendre compte. Le goût du fruit est subtil face à la puissance de la coco, mais on l’identifie bien et c’est encore meilleur.

DSCN4645

 

 

 

Posted by:Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s